Mon alimentation, mon pilier de régénération : maladie de Crohn et thyroïdite d'Hashimoto

Écrit par Manon Guyot, Naturopathe spécialisée dans les maladies chroniques, auto-immunes et inflammatoires, Réflexologue et Psychomotricienne D.E.


Consultations en visio et et en cabinet à Sérignan-du-Comtat (Vaucluse).


Cliquer ici pour découvrir mon histoire.




Dans cet article, je vous présente mon alimentation d'aujourd'hui mais aussi toute l'évolution de celle-ci depuis août 2017, période au cours de laquelle j'ai compris que l'alimentation allait jouer un rôle central dans ma régénération.


Il peut être intéressant de souligner que je ne prends plus de traitement médicamenteux ni pour la maladie de Crohn, ni pour la thyroïdite d'Hashimoto depuis avril 2018 et que tous mes résultats sanguins sont excellents.


Information importante :


L'ensemble des informations, opinions, suggestions et conseils diffusés sur le site https://www.bonheurenfleur.com ne constituent en aucun cas un diagnostic, un traitement médical ou une incitation à quitter la médecine conventionnelle ou à arrêter ses traitements. Il s’agit uniquement d’un partage d’informations, d'expériences et de conseils en hygiène naturelle uniquement destinés à informer sur le mieux-être.


Je n'ai plus aucune inflammation digestive ni de dysfonctionnement thyroïdien, mais surtout je me sens merveilleusement bien, j'ai retrouvé une énergie que je n'avais jamais connue (pas même avant les maladies...!) et je suis profondément heureuse.

Cliquer ici pour découvrir mon histoire.

Ces maladies m'ont permises de devenir qui je suis réellement, de comprendre le sens de la vie et de la santé. Je remercie chaque jour ces maladies pour tout le bonheur qu'elles m'ont permis d'atteindre par toutes ces prises de conscience sur la vie, le corps humain, la santé ou encore l'environnement.


Dans toute l'histoire de ma régénération, l'alimentation détient un rôle central, au même titre que le travail psychologique (qui a duré 4 ans) accompagné par une psychologue, les soins esséniens et égyptiens, les soins en ostéopathie, l'activité physique, ma réorientation professionnelle pour devenir Psychomotricienne et Naturopathe, mon changement de point de vue sur la vie et la maladie, l'alignement de mon corps et de mon esprit qui ne sont plus dissociés mais qui avancent désormais ensemble...

Ma guérison n'est donc pas liée uniquement à mon alimentation, bien qu'elle en fasse largement partie.

Mon alimentation aujourd'hui

Après mes diverses expérimentations alimentaires, corporelles, psychiques et de ressentis vis-à-vis de l'alimentation ces dernières années, je suis revenue à une alimentation très similaire à celle que j'avais entreprise entre avril 2018 et juillet 2019, avec tout de même quelques petites différences et une plus grande flexibilité concernant les "écarts". ​



Chaque assiette se constitue de :

  • 70% de légumes crus et cuits

  • 30% de féculents sans gluten (patates douces, quinoa, riz, sarrasin)

  • Plusieurs cuillères à soupe d'huiles issues de différentes sources végétales (lin, cameline, olive, noix, noisettes, avocat...)

  • Épices et aromates

  • Vinaigre balsamique / citron

  • Graines de temps en temps

  • 2-3 fois par semaine : produits animaux (viande et poisson) ​

En dehors des repas, je mange des fruits (vers 16h).

Le matin je ne mange pas, et réalise un jeûne intermittent d'au moins 16h. ​ ​

Les points centraux de mon alimentation aujourd'hui :

  • jeûne intermittent

  • sans gluten

  • sans lait animal

  • sans maïs / sans pommes de terre

  • sans sucre (sauf celui des fruits, féculents et légumes)

  • sans produits industriels

  • 90% biologique, venant de petits producteurs

  • dissociation alimentaire mais de temps en temps je ne la suis pas (davantage de flexibilité)

  • beaucoup de légumes et de fruits

  • "cures" de smoothies ou de tisanes lorsque j'en ressens l'envie et le besoin

  • alimentation crue et cuite