Mon alimentation, mon pilier de régénération : maladie de Crohn et thyroïdite d'Hashimoto

Écrit par Manon Touati, Psychomotricienne D.E. spécialisée dans les maladies chroniques et inflammatoires (Mémoire de fin d'études sur la maladie de Crohn), Thérapeute holistique et future Naturopathe & Réflexologue. Régénération personnelle de la maladie de Crohn et d'une thyroïdite d'Hashimoto.





Dans cet article, je vous présente mon alimentation d'aujourd'hui mais aussi toute l'évolution de celle-ci depuis août 2017, période au cours de laquelle j'ai compris que l'alimentation allait jouer un rôle central dans ma régénération. Il peut être intéressant de souligner que je ne prends plus de traitement médicamenteux ni pour la maladie de Crohn, ni pour la thyroïdite d'Hashimoto depuis avril 2018 et que tous mes résultats sanguins sont excellents. Je n'ai plus aucune inflammation ni de dysfonctionnement thyroïdien, mais surtout je me sens merveilleusement bien, j'ai retrouvé une énergie que je n'avais jamais connue (pas même avant les maladies...!) et je suis profondément HEUREUSE (cliquer ici pour découvrir mon histoire). Ces maladies m'ont permises de devenir qui je suis réellement, de comprendre le sens de la vie et de la santé. Je remercie chaque jour ces maladies pour tout le bonheur qu'elles m'ont permis d'atteindre par toutes ces prises de conscience sur la vie, le corps humain, la santé ou encore l'environnement. Dans toute l'histoire de ma guérison, l'alimentation détient un rôle central, au même titre que le travail psychologique (qui a duré 4 ans) accompagné par une psychologue, les soins esséniens et égyptiens (que je reçois toutes les 3 semaines depuis 1 an et demi), les soins en ostéopathie (que je reçois depuis décembre 2018 tous les mois et demi), l'activité physique, ma réorientation professionnelle pour devenir Psychomotricienne, Naturopathe et Réflexologue, mon changement de point de vue sur la vie et la maladie, l'alignement de mon corps et de mon esprit qui ne sont plus dissociés mais qui avancent désormais ensemble... Ma guérison n'est donc pas liée uniquement à mon alimentation - bien qu'elle en fasse largement partie -. ​ Voici mon alimentation d'aujourd'hui ! ​ ​

Mon alimentation aujourd'hui

​ Après mes diverses expérimentations corporelles, psychiques et de ressentis vis-à-vis de l'alimentation ces derniers temps, je suis revenue à une alimentation très similaire à celle que j'avais entreprise entre avril 2018 et juillet 2019, avec tout de même quelques petites différences. Voici le descriptif : ​ ​ Chaque assiette se constitue de :

- 70% de légumes crus et cuits - 30% de féculents sans gluten (patates douces, quinoa) - Plusieurs cuillères à soupe d'huiles issues de différentes sources végétales (lin, cameline, olive, noix, noisettes, avocat...) - Épices et aromates - Vinaigre balsamique / citron - Graines de temps en temps - Graines germées de temps en temps - 2-3 fois par semaine : produits animaux (surtout maquereaux) le midi ​ En dehors des repas, je mange des fruits (vers 16h). Le matin je ne mange pas, et réalise donc un jeûne intermittent d'au moins 16h. ​ ​

Les points centraux de mon alimentation aujourd'hui : - jeûne intermittent sec (sauf l'été) - sans gluten - sans lait animal - sans maïs / sans pommes de terre / sans riz

(arrêt du riz et du sarrasin sauf exceptions car producteurs de colle et de mucus qui venaient se loger dans ma sphère ORL : nez qui coule, glaires, gorge qui gratte... + yeux gonflés !) - sans sucre (sauf celui des fruits, féculents et légumes) - sans produits industriels - 100% biologique, venant de petits producteurs près de Paris - dissociation alimentaire mais de temps en temps je ne la suis pas (davantage de flexibilité) - beaucoup de légumes et de fruits - "cures" de smoothies ou de tisanes lorsque j'en ressens l'envie et le besoin - alimentation crue et cuite - sarrasin, patate douce, quinoa - jus de légumes par "cures", dans les périodes où j'en ressens l'envie et le besoin - pas de légumineuses - peu de produits animaux (maquereau) : 2 à 3 fois par semaine le midi mais cela varie en fonction des périodes (cela peut être moins ! :) ) => Je pourrais manger des sardines mais je n'aime pas trop cela au goût.

Les exceptions : Il peut désormais m'arriver de consommer une petite part de lasagnes (avec gluten, lait etc.), un croissant ou bien des plats asiatiques. Pour les exceptions qui concernent le gluten, le lait et le sucre, j'en fais 1 fois tous les 2 mois environ, mais cela peut être 2 à 3 fois comme 0 fois. Cela dépend des périodes. Si je ressens du stress, ce type de nourriture émotionnelle pourra être davantage présente. Dans ce cas, je l'accueille, j'essaye de travailler sur mes émotions, de m'apaiser et de voir les choses qui me perturbent de manière différente pour mieux les vivre. Je ne me juge pas. J'aide mon corps à traverser cette période et en l'aidant à récupérer lorsque ce passage plus difficile est terminé, par du repos physique et psychique, un peu de sport doux (Pilates / Yoga), des soins énergétiques et sur le plan alimentaire : des smoothies, des jus de légumes, un jeûne plus long, des tisanes ou encore de l'aloe vera. Avec tout le travail que j'ai réalisé avec moi-même et mon corps, celui-ci s'est renforcé et peut faire face à ces périodes plus difficiles sans s'épuiser. N'oubliez pas qu'il est normal d'avoir des petites périodes de "baisse de régime" (intéressant à analyser comme expression d'ailleurs !), et ce n'est pas grave ! :) Accueillez vos émotions, comprenez-les et aid(m)ez-vous :) Les conséquences de ces exceptions : Souvent les yeux gonflés le lendemain matin, de possibles douleurs articulaires et une envie légère de vomir (si j'en ai vraiment mangé beaucoup), un brouillard devant les yeux, une irritabilité, une instabilité émotionnelle et de la diarrhée. Pour les plats asiatiques, j'en consomme 1 à 2 fois par mois. Les conséquences sont moins importantes mais je ressens des émotions plus en lien avec la tristesse après avoir mangé ce type de nourriture et je suis davantage constipée. ​ Avant de manger comme cela actuellement, j'ai expérimenté différents types d'alimentation !


Les voici ! :) ​ ​

Mon alimentation entre juillet 2019 & octobre 2019

​ Entre juillet 2019 et octobre 2019, mon alimentation a évolué et j'ai souhaité expérimenté une autre forme d'alimentation, une alimentation 100% crue dans un premier temps et ensuite une alimentation 100% issue du végétal avec du cru et du cuit. J'ai donc mangé uniquement des aliments issus du végétal, cuits et crus. Je m'alimentais de fruits, de légumes, de graines germées (miam !), de graines, d'oléagineux et d'huiles, et encore un peu de vinaigre balsamique. Il s'agit toujours d'aliments bruts et biologiques, hors circuit industriel. J'ai ainsi exclu les "féculents sans gluten", les légumineuses cuites et les produits animaux. Je continuais bien sûr à exclure le gluten, le lait animal et le sucre (hormis celui des fruits et des légumes) et pratiquais toujours les combinaisons alimentaires. J'ai conservé le jeûne intermittent, sec 95% du temps, qui m'apporte tant de bienfaits.

Mon ressenti et mon vécu vis-à-vis de cette expérience : C'est une alimentation qui ne m'a pas particulièrement convenue. J'ai notamment ressenti un manque de certains types d'aliments que j'ai toujours beaucoup aimé comme la patate douce cuite. Il me manquait aussi un petit peu de petits poissons gras comme le maquereau. Mes selles étaient de plus moins bien formées et je me sentais en moins bonne forme par rapport à avant. Je vous présente donc mon alimentation qui a eu lieu sur 4 mois et que j'ai remodifiée progressivement par la suite à partir d'octobre 2019. ​ ​ Chaque assiette se constitue de : - 80% de légumes crus et cuits (ou 100% de fruits crus : dans ce cas je ne rajoute rien d'autre lors de ce repas en plus des fruits). En fonction de mes envies et de mes ressentis, mes assiettes varient entre le 50% cru et 50% cuit, 100% cuit et 100% cru. - 10-20% de graines germées (pas tous les jours : cela dépend de mes envies et de la germination de mes graines !) - Plusieurs cuillères à soupe d'huiles issues de différentes sources végétales (lin, cameline, olive, noix, noisettes, avocat...) - Épices et aromates - Vinaigre balsamique / citron - Graines et oléagineux bruts ​ En dehors des repas, je mange des fruits (vers 16h). Le matin je ne mange pas, et réalise donc un jeûne intermittent sec d'au moins 16h. En hiver, il peut être hydrique et dans ce cas je bois des tisanes le matin (1/2 litre environ). Quand j'ai l'envie, je me prépare de jolis jus de légumes à boire avant les repas (15-20 min avant). ​ ​ Les points centraux de mon alimentation entre juillet 2019 et octobre 2019 : - jeûne intermittent sec tous les jours (sauf l'hiver : tisanes le matin !) - sans gluten - sans lait animal - sans maïs - sans sucre (sauf celui des fruits et des légumes) - sans céréales et sans pommes de terre - sans légumineuses - sans produits animaux - sans produits industriels et aliments biologiques - dissociation alimentaire - beaucoup de légumes et de fruits - alimentation crue et vivante mais aussi cuite - jus de légumes avant les repas de temps en temps - beaucoup de préparations au déshydrateur et au blender, miam ! ​ ​ Depuis décembre 2018 environ, je peux faire quelques écarts comme manger une pizza ou une pâtisserie sans gluten et sans lait, ne pas respecter les combinaisons alimentaires, manger des nems, de la viande ou du poisson très occasionnellement (1 à 2 fois par mois), des plats dans des restaurants chinois qui peuvent présenter des produits chimiques... Pour autant, je ne ressentirai aucune douleur abdominale, aucun symptôme inflammatoire. Mais il est certain que je ressentirai un peu de fatigue après le repas. Ma muqueuse intestinale s'est réparée et s'est renforcée de manière considérable. Mon système digestif est désormais en mesure de gérer ce type d'écart qui arrive 1 à 2 fois en moyenne toutes les 3 semaines. Ces écarts varient très souvent en fonction de mon état psychique et émotionnel. Si je suis un peu fatiguée ou triste, j'aurais davantage envie de manger des pizzas sans gluten et sans lait. Il peut donc arriver que je fasse des "écarts" plusieurs fois par semaine et puis que je n'en fasse aucun sur plusieurs semaines ou mois. Néanmoins, durant les 6 premiers mois de l'accélération de ma régénération, soit d'avril 2018 à octobre 2018 environ, je ne faisais absolument aucun écart. Zéro, zéro, zéro. Ce n'était pas moi qui me l'imposais, c'était mon corps qui me le demandait. J'étais tellement heureuse de voir réduire mon inflammation, de me sentir profondément bien dans mon corps... de guérir, que je n'avais absolument pas envie de manger des aliments qui pouvaient me faire du mal. ​ Mon alimentation a évolué et continue d'évoluer au fur et à mesure de mon avancée dans la compréhension du corps humain, de ses besoins physiologiques et de mes expériences. Je souhaite souligner le fait qu'il s'agit de mon expérience personnelle et que chacun présente un parcours de régénération et de guérison différent. Nous évoluons à notre rythme, au rythme de notre corps et de nos possibilités. Enfin, le point central de mes avancées et de mon changement d'alimentation s'appuie sur l'écoute de mes sensations et de mes ressentis, de mes envies et de mes besoins. La notion de PLAISIR est aussi essentielle dans tout ce que j'entreprends. J'ai toujours souhaité me régaler lorsque je passe à table. C'est un point qui n'a jamais dérogé et qui ne dérogera jamais ! :) Je pense que c'est réellement en gardant le plaisir des papilles que l'on peut avancer encore plus rapidement et avec beaucoup d'efficacité dans la guérison.  Voici maintenant mon alimentation qui m'a fait tant de bien durant 1 an et 3 mois et qui a contribué à ma guérison !

Mon alimentation entre avril 2018 & juillet 2019

Chaque assiette se constitue de : - 70% de légumes crus et cuits - 30% de féculents sans gluten (sarrasin, patates douces, riz sous toutes ses formes, quinoa, millet...) - Plusieurs cuillères à soupe d'huiles issues de différentes sources végétales (lin, cameline, olive, noix, noisettes, avocat...) - Épices et aromates - Vinaigre balsamique / citron - Graines et oléagineux bruts - 2-3 fois par semaine : produits animaux (surtout maquereaux et sardines) le midi - 1 fois par semaine : légumineuses le midi. ​ En dehors des repas, je mange des fruits (vers 16h). Le matin je ne mange pas, et réalise donc un jeûne intermittent d'au moins 16h. 1 à 2 verre(s) de jus de légumes par jour avant les repas entre avril et juin 2018. ​ ​ Les points centraux de mon alimentation entre avril 2018 et juillet 2019 : - jeûne intermittent sec 6 jours sur 7, sinon tisanes - sans gluten - sans lait animal - sans maïs / sans pommes de terre - sans sucre (sauf celui des fruits, céréales / féculents / sarrasin et légumes) - sans produits industriels - 100% biologique - dissociation alimentaire - beaucoup de légumes et de fruits - alimentation crue et cuite / uniquement cuite en avril 2018 - céréales sans gluten, sarrasin et patate douce - jus de légumes, surtout entre avril et juin 2018 - peu de légumineuses : 1 fois par semaine le midi - peu de produits animaux : 2 à 3 fois par semaine le midi. ​ ​



Mon alimentation entre août 2017 & avril 2018


Cette alimentation s'est mise en place progressivement entre août 2017 et avril 2018 et non d'un seul coup pour respecter le rythme de mon corps et pour rééquilibrer mon microbiote doucement mais sûrement ! En août 2017, moment de ma prise de conscience que l'alimentation allait pouvoir jouer un rôle dans mon retour à la santé dans le cadre de la maladie de Crohn et de la thryoïdite d'Hashimoto, j'ai commencé par retirer les produits industriels et le gluten et à consommer uniquement des aliments biologiques. 7 mois après j'ai retiré le lait animal de mon alimentation. Enfin, 1 mois après, en avril 2018, j'ai retiré le sucre, réduit ma consommation de produits animaux, inséré la pratique de la dissociation alimentaire (combinaisons alimentaires) et mis en place le jeûne intermittent. Il y a eu une grande accélération de ma régénération en avril 2018. ​


Il y a autant de chemins de régénération qu'il y a d'êtres humains ​ ​

Plusieurs points de cette alimentation ne sont pas adaptés à tout le monde. Chacun présente un parcours de vie et une histoire corporelle différente. Je ne recommande pas de manger comme cela du jour au lendemain. C'est un rééquilibrage qui nécessite un certain temps afin de ne pas choquer notre corps, aussi bien physiquement que psychologiquement. ​ Pour ma part, cette alimentation et ces expérimentations m'ont permise d'accélérer incroyablement le processus de guérison. Chacun d'entre nous détient son propre chemin de guérison, avec, pour certains, un pilier principal d'équilibre. Le mien, aujourd'hui, est l'alimentation. Pour d'autres cela peut être des soins énergétiques, un travail psychologique, l'activité physique... Chaque corps est différent et magnifique, d'où cette multiplicité de chemins de régénération. ​ ​ Des coachings holistiques pour vous accompagner individuellement Après avoir vécu cette expérience de guérison et m'être formée à travers de nombreuses lectures, vidéos, de nombreux films et plusieurs formations de naturopathie sous forme de stages, je souhaite vous AIDER, PARTAGER et vous ACCOMPAGNER dans ce chemin de retour à la santé. Depuis presque 2 ans, j’accompagne des centaines de personnes qui souhaitent changer leur hygiène de vie afin de s'orienter vers la régénération et la guérison. Ce sont des coachings holistiques qui durent 1h30 et qui accueillent la personne dans sa globalité. Nous abordons très largement le sujet de l'alimentation de manière très détaillée avec la mise en place d'un changement alimentaire progressif qui est adapté à vous et uniquement à vous (le retour à la santé c'est du cas par cas !), je vous transmets des conseils anti-stress facilement applicables au quotidien et très efficaces ainsi que des conseils sur certains mouvements corporels qui apaisent le corps et réduisent le stress :)


Et je vous remets le livret de 40 pages que j'ai rédigé sur l'impact des aliments sur l'organisme, ma manière de voir la maladie, une journée zéro-stress, plein de recettes délicieuses et anti-inflammatoires permettant une transition alimentaire très agréable pour vos papilles ainsi qu'une bibliographie et une filmographie très riches afin que vous puissiez par la suite en apprendre encore plus sur la santé, la guérison et la régénération :)

Toute la description des coachings holistiques sont ici. Pour réserver un coaching, vous pouvez le faire en ligne :)












Plus de photos de mon alimentation sur ma page Instagram @bonheurenfleur





Mon réfrigérateur et une partie de mes placards


À noter : certains aliments sont davantage pour mon chéri :)





Notre réfrigérateur rempli de légumes frais et bio venant pour la plupart d'un magasin direct producteurs (Terroirs d'avenir, la Ruche qui dit oui etc.) : épinards, champignons, radis, laitue, artichaut, oignon nouveau, concombre, betteraves, carottes... :) Faire les courses est devenu un moment plein de bonheur, de couleurs et de rencontres avec les vendeurs qui connaissent les produits et les producteurs !







Les bacs à bouteille désormais remplis d'aromates et de plantes ! Menthe, basilic, coriandre, persil... Nous ouvrons le réfrigérateur et de magnifiques odeurs et couleurs nous souhaitent la bienvenue ! C'est réellement un pur plaisir de se faire à manger et d'être en contact avec de magnifiques aliments physiologiques et qui nous font du bien :)







Dans nos placards, on y trouve des légumineuses, des oléagineux, des graines, des purées d'oléagineux, des pâtes sans gluten (riz et sarrasin), des céréales sans gluten, des farines sans gluten, des feuilles de nori pour les sushis et des feuilles de riz pour les rouleaux de printemps...


Ce placard est davantage destiné à mon chéri, surtout pour les légumineuses et les céréales sans gluten.








Beaucoup d'épices (herbes de Provence, curry sous toutes ses formes, ail des ours, origan, paprika, basilic, aneth, thym, mélanges d'épices...) Centrales dans mon alimentation également :)









Toutes nos huiles : olive, lin, carthame, noix, noisette, avocat... Délicieuses et très anti-inflammatoires :) Je prends aussi du vinaigre balsamique mais ce n'est pas parfait car acide pour le système digestif et notamment pour le début du système digestif (de la bouche à l'estomac).


À droite, on y voit aussi des céréales sans gluten et des légumineuses, surtout pour mon chéri.





À vous de jouer maintenant ! :)

Je suis là pour vous aider en coaching pour un joli retour à la santé ! :)






Article publié le 7 mai 2019 Mis à jour le 28 juin 2020 Auteur : Manon Touati, Psychomotricienne D.E. spécialisée dans les maladies chroniques et inflammatoires (Mémoire de fin d'études sur la maladie de Crohn), Thérapeute holistique et future Naturopathe & Réflexologue. Facebook :  Bonheur en Fleur Instagram : bonheurenfleur Mail : bonheurenfleur@gmail.com