Régénération maladie de Crohn & eczéma - consultante de Manon Guyot-Touati

Article écrit par Cindy Segura pour Bonheur en Fleur - Manon Touati


Manon Touati est Praticienne en Nutrition et Diététique, Conseillère en Micronutrition, Phytothérapie et Aromathérapie, Praticienne en Réflexologie - Énergétique chinoise, Psychomotricienne D.E. spécialisée dans les maladies chroniques (mémoire de recherche sur la maladie de Crohn) et future Naturopathe. Régénération personnelle de la maladie de Crohn et d'une thyroïdite d'Hashimoto.


Toute l'histoire de Manon à découvrir ici.






À travers ce témoignage je vous partage mon parcours CROHN, les interventions médicales, mon état émotionnel, mes choix et où est-ce que j’en suis aujourd’hui.


Ce chemin de vie m’a amené vers une harmonie intérieure. Pour moi, il faut fabriquer ses propres clés pour « déverrouiller » et cela passe par, comprendre pourquoi on en est là aujourd’hui et trouver SON équilibre intérieur.


Ce qui est certain c’est que sans accompagnement, je n’en serais pas là aujourd’hui. « Fée en renaissance » a tout son sens et Manon Guyot - Touati m’a aidé à créer les clés pour « déverrouiller » quelques portes et obstacles de mon chemin. Vous allez le comprendre en lisant la suite.


Cindy a été accompagnée par Manon Guyot - Touati dans le cadre du Programme Régénération sur 2 mois, spécialisé dans les troubles digestifs - maladie de Crohn - Rectocolite Hémorragique.


Le début d'un cauchemar


J’ai 13 ans, je fais beaucoup de crises de spasmophilie, puis j'ai un choc émotionnel avec 4 cm sans cheveux sur mon crâneMon état psychologique est très mauvais, je ne me sens clairement pas bien.


Mais aussi, on est nombreux dans la famille et mes parents font les courses dans un supermarché discount. Je mange très rarement des fruits et des légumes, je privilégie des chips, de la charcuterie, des pâtes avec de la mayonnaise / ketchup... Et je bois beaucoup de sodas...


J’ai maintenant 17 ans, j’ai beaucoup de diarrhées, la nuit, le jour, je commence à perdre sérieusement du poids et avoir moins faim.


Je consulte le médecin de famille qui a fait un très beau raccourci (ironie) : « Allez c’est que mental ! », « Prends du poids sinon je te fais rentrer dans un centre ! »...


Pas de quoi rassurer.


Il me prescrit du Spasfon, du Smecta et des médicaments anti-stress. J’ai l’impression de ne pas être comprise et d’être face à moi-même dans un labyrinthe.





Novembre 2006 : prescriptions médicales dans le cadre de troubles digestifs qui s'avèreront être une maladie de Crohn.



D’un côté il n’a pas tort sur l’état psychologique mais je sais que c’est autre chose avec une prise de sang mettant en évidence des plaquettes très importantes et une CRP très élevée également.





Février 2007 : les plaquettes et la CRP (Protéine C Réactive : marqueur inflammatoire) restent toujours élevées.



Je reste des mois dans le doute...


Cette période d’adolescence est censée être celle où l’on fréquente nos amis, où l'on fait la fête…


Moi, je suis au lit, pliée en deux et je manque énormément les cours.


Il m’arrive même parfois d’aller rejoindre l’arrêt de bus et je fais demi-tour parce que je ne suis pas capable de tenir la journée