Témoignage régénération colite ulcéreuse - consultante de Manon Guyot-Touati

Écrit par Mireille Nahélé pour Manon Guyot, Naturopathe spécialisée dans les maladies chroniques, auto-immunes et inflammatoires, Réflexologue et Psychomotricienne D.E.


Cliquer ici pour découvrir mon histoire.




Mireille aujourd'hui (mars 2022)



Mireille a été accompagnée par Manon Guyot - Touati dans le cadre du Programme Régénération sur 2 mois, spécialisé dans les troubles digestifs - maladie de Crohn - Rectocolite Hémorragique.



Frôler la mort pour se donner le droit d’exister



L’hiver 2021 fut une période de grands changements dans ma vie. Beaucoup d’événements stressants et de bouleversements m’ont amené à un point tel que j’ai frôlé la mort.


Mais ce que je souhaite surtout partager ici aujourd’hui c’est qu’il est possible de guérir de manière naturelle. Cependant, cela implique de se choisir, ou devrais-je dire, de s’aimer.

Ces 4 dernières années, je ne me suis pas donné le droit d’être, c’était comme si je n’avais pas le droit d’exister, ce qui m’a mené dans cet état si lamentable.


En janvier et février 2021, j’ai été tellement malade que j’ai passé à deux doigts d’y laisser ma peau. Après deux épisodes vraiment intenses de crises en un an, on m’a finalement diagnostiqué avec une maladie intestinale chronique inflammatoire (colite ulcéreuse / rectocolite hémorragique - RCH).




Mireille en février 2021


Pour survivre, j’ai dû me choisir et cela implique de me responsabiliser face à ma santé et donc à toutes les sphères de ma vie.

Selon les médecins, je devrais être sur la médication jusqu’à la fin de mes jours. Mais une médication qui n’est efficace que pour 30% des cas… et qui peut occasionner des effets secondaires terribles. Oooookkkkk Eh bien, non merci. Pas pour moi.

J’ai décidé de vivre et donc de prendre l’entière responsabilité sur cette maladie.


J’ai donc fait appel à une personne dont le chemin de guérison m’a beaucoup inspirée. Manon Guyot-Touati, Naturopathe et Réflexologue, a créé le site Bonheur en Fleur duquel j’ai découvert le Programme Régénération qu’elle a mis sur pied. C’est un coaching personnalisé échelonné sur une période de 2 mois. Cela m’a apporté beaucoup d’assurance pour retrouver l’autonomie de ma santé.


Aujourd’hui j’intègre différentes approches afin de retrouver la santé en considérant mon corps dans toute sa globalité.


J’ai bien sûr changé mon alimentation, je pratique du mieux que je peux la pensée consciente inspirée par mon amie coach que j’aime tant, Dominique Allaire. J’ai recommencé à méditer et à pratiquer des activités qui me font du bien : marches en forêt, yoga, sonothérapie, pratiques artistiques. Je poursuis un travail de cheminement personnel en explorant des techniques telles que le focusing, le breathworking, la communication non violente (CNV), etc. Et j’essaie le plus que possible d’éviter les situations et relations toxiques et stressantes.

L’épigénétique démontre très bien aujourd’hui que nous ne sommes pas victimes de nos gènes. Cette science prouve qu’en changeant nos habitudes de vie, nous modifions nos gènes ce qui fait qu’une prédominance à certaines maladies peut être déjouée si nous adoptons des habitudes de vie plus saines que celles de nos aïeux.




Ces bonnes habitudes sont : bien manger c’est-à-dire éviter les aliments transformés, s’alimenter surtout de fruits et de légumes bio, manger moins que plus, boire une eau de qualité et en bonne quantité, bouger son corps et se maintenir en forme, éviter le stress ou du moins, celui qui nous est inutile, entretenir des relations respectueuses et harmonieuses tant avec les autres qu’avec soi-même donc avec nos pensées, faire des activités nourrissantes et enrichissantes, etc. Ce sont tous des aspects auxquels nous avons le pouvoir de faire une différence.


Et le plus important de tous selon moi est de réapprendre à s’aimer. Sincèrement. Incluant nos parts d’ombres.





Il me fallut quelques mois pour me remettre sur pied physiquement et retrouver la santé. J’avance un pas à la fois en acceptant qu’il m’arrive encore parfois de tomber.

Alors tout doucement et avec bienveillance pour moi-même, j’apprends à ne plus tolérer l’intolérable, à être à l’écoute de mon rythme, à ne plus aller au-delà de moi-même et de mes capacités et surtout à m’accepter telle que je suis : avec mes qualités et ce que l’on nomme si bien « mes défauts », avec mes forces et mes faiblesses et avec chaque partie de mon être.

Il est maintenant plus que temps que je re