Sortir de la crise environnementale : nos solutions à la maison !

Écrit par Manon Guyot, Naturopathe spécialisée dans les maladies chroniques, auto-immunes et inflammatoires, Réflexologue et Psychomotricienne D.E.


Consultations en visio et et en cabinet à Sérignan-du-Comtat (Vaucluse).





Depuis plusieurs années, nous souhaitons avec mon compagnon apporter plus de soin à la Terre par nos actions du quotidien.



Voici quelques uns de nos actions qui pourront peut-être vous inspirer :



Alimentation, la plus grande action à réaliser



Notre action la plus importante a été d'augmenter de manière très significative la part de végétaux (légumes, fruits, graines, oléagineux, céréales, légumineuses...) dans notre alimentation (90%). Cela s'est réalisé dans un contexte de régénération personnelle de la maladie de Crohn et d'une thyroïdite d'Hashimoto (cliquer ici pour découvrir mon histoire).


Nous avons ainsi compris à ce moment-là que la santé humaine dépendait étroitement de celle de notre planète. L'une et l'autre ne pouvaient pas aller séparément. Elles sont en symbiose. Si la Terre va mal, il y a de grandes chances que l'humain aille mal, et inversement.

La majorité de notre alimentation est locale, biologique et achetée en vrac, mais nous mangeons aussi des avocats ou des noix de cajou qui ne viennent pas de France. Bien sûr, ce n'est pas "parfait" comme on peut l'entendre mais c'est notre équilibre.


Nous avons également réduit de manière importante notre consommation de produits animaux et surtout de viande :

  • Viande : 1 x / semaine,

  • Poisson : 2 x / semaine,

  • Oeufs : très rarement car cela nous écœure,

  • Produits laitiers : aucun, pour notre santé dans un premier temps.


Se nourrir ainsi nous permet d'agir à la fois pour notre santé mais aussi pour la planète tout en respectant nos goûts qui ont évolué.



Cliquer ici pour découvrir l'évolution détaillée de mon alimentation dans le cadre de ma régénération de la maladie de Crohn et d'une thyroïdite d'Hashimoto.



Produits ménagers maison & transports



Nous faisons les 3/4 du temps nos produits ménagers maison de manière naturelle.


Nous n'avons pas eu de voiture pendant les années où nous vivions en ville, à Paris. Mais nous en avons acheté une d'occasion depuis que nous vivons en pleine campagne dans le Sud de la France (près d'Avignon et d'Orange).


À Paris, nous utilisions les transports en commun, le vélo et nos petits pieds.


Nous n'utilisons pas l'avion parce que nous voyageons proche de la France.






Lieux d'achats


Alimentation