Témoignage de régénération RCH (rectocolite hémorragique) - consultante de Manon Guyot-Touati

Écrit par une consultante de Manon Guyot que nous nommerons Anna (prénom modifié pour préserver son anonymat).


Manon Guyot est Naturopathe spécialisée dans les maladies chroniques, auto-immunes et inflammatoires, Réflexologue et Psychomotricienne D.E.


Consultations en visio et et en cabinet à Sérignan-du-Comtat (Vaucluse).


Cliquer ici pour découvrir mon histoire.





Les conseils et témoignages présents sur ce site ne constituent en aucun cas un diagnostic, un traitement médical ou une incitation à quitter la médecine conventionnelle ou à arrêter ses traitement. Il s'agit uniquement d'un partage d'informations, d'expériences et de conseils en hygiène naturelle uniquement destinés à informer sur le mieux-être.


Je vous encourage à être bien suivi par votre médecin et votre gastro-entérologue, mais également par un Naturopathe qui connaît bien la régénération des MICI (maladies chroniques et inflammatoires de l'intestin : maladie de Crohn et Rectocolite Hémorragique). Un travail global et pluridisciplinaire permet généralement d'obtenir de très bons résultats.



Anna et moi, une histoire commune avec la maladie sans le savoir !



Voici le témoignage de régénération de Anna, 27 ans, une consultante que j'ai accompagnée en Programme Régénération sur 2 mois.


Anna et moi nous sommes rencontrées il y a plusieurs années, lors de nos études en fac de Géographie à la Sorbonne, avant que je ne me réoriente pour devenir Psychomotricienne, Naturopathe et Réflexologue.


Aucune de nous deux ne connaissions les maladies que nous portions quotidiennement. Anna était atteinte d'une RCH (rectocolite hémorragique) depuis ses 17 ans et pour ma part, j'avais été diagnostiquée d'une RCH à mes 16 ans qui avait ensuite évoluée en maladie de Crohn.


Après des années d'évolution sur des chemins différents, le 1er juillet 2021, Anna m'a envoyé un mail pour me demander de l'accompagner dans le cadre de sa RCH. J'ai bien sûr accepté avec plaisir. J'étais heureuse que nous nous retrouvions des années après, en découvrant que nous avions une histoire commune, que nous gardions bien cachée à l'époque.


Voici un extrait du mail d'Anna quand elle a pris contact avec moi pour s'inscrire en Programme :


"En allant voir ton joli site internet, j’ai pu comprendre ton parcours. Ce dernier m’a beaucoup parlé, étant moi aussi atteinte d'une RCH depuis maintenant 10 ans. Ce sont vraiment des maladies invisibles pour beaucoup de monde autour de nous, et nous en sommes le parfait exemple ! Nous ignorions que nous vivions avec des maladies très similaires. Pourtant, je pense que l’on a cruellement besoin de savoir que nous ne sommes pas seuls à vivre ça. À force de devenir experts pour cacher nos maux, nous risquons d’être désemparés face à la maladie, et de nous sentir seuls, ce qui est très dangereux.


(...)


Je pense sincèrement que chaque individu est différent, et que la maladie s’exprime et se gère différemment. Je pense sincèrement que l’alimentation et l’hygiène de vie influencent grandement la maladie. Mais malgré tout, souvent je me sens perdue. Étrangement, je n’ai jamais eu autant de temps que cette année pour réfléchir à ma vie avec cette maladie, tenter de mettre des protocoles en place, rencontrer de nouveaux médecins… Mais me voici quand même plus malade et surtout plus perdue qu’avant.


Mon envie d’y voir plus clair, mais surtout d’envisager ma vie avec ma maladie au long terme (car malgré mon égarement actuel, j’ai profondément cet amour de vivre, de découvrir et de créer), me pousse à t’écrire ce long message. (...)"


C'était donc parti le 15 octobre 2021 pour un accompagnement sur 2 mois où nous allions tout faire pour mettre à distance les symptômes et la RCH d'Anna !



2 mois d'évolution, 2 mois de régénération : c'est parti !



Voici le bilan d'Anna à la fin de ces 2 mois de Programme :


"Je ne sais pas si les choses sont écrites à l’avance quelque part, ou si elles sont dues au hasard. Ainsi, soit la vie est parfois très bien écrite, soit le hasard arrive à faire de très jolies choses.


Je me revois encore avec ma chère Léa (amie commune d'Anna et moi, prénom modifié pour préserver l'anonymat) au téléphone : “Tiens, j’ai eu Manon au téléphone ! Tu te souviens d’elle ? Si ! À la fac de géo ! Elle s’est réorientée depuis”.