Florian Gomet : aventures extrêmes à travers le monde !

Article co-écrit par Manon Touati et Florian Gomet pour Bonheur en Fleur - Manon Touati.





J'ai à cœur de vous présenter une personne extraordinaire, hors norme et pourtant bien ancrée à la vie et à nos origines. Cette personne c'est Florian Gomet, un grand aventurier lié au plus profond de son être à la nature. J'ai rencontré Florian lors des Rencontres de la Régénération (organisées par Thierry Casasnovas) en juin 2019, et je dois dire que cela a tout de suite collé entre nous. Nous avons vécu de magnifiques moments ensemble autour des mantras de Claude Brame, nous avons discuté sur l'essence de la vie, sur la maladie, sur le jeûne, sur l'alimentation, sur les vibrations et le son qui pouvaient être à l'origine de magnifiques guérisons. Depuis ces Rencontres, Florian et moi échangeons beaucoup sur la vie, la méditation, les festivals de Yoga et de Mantras, les livres, les films... Nous avons énormément à nous transmettre l'un à l'autre. Alors je me suis dit qu'il pouvait être enrichissant de vous partager, à travers cet article, toute la beauté de Florian et bien sûr toutes ses aventures, parce que Florian est un aventurier de l'extrême !






Un CV d'aventurier


Pendant ces Rencontres, j'ai eu l'occasion de connaître encore davantage Florian grâce au film de Damien Artero, La Marche Sans Faim. C'est là que j'ai compris que j'avais en face de moi un grand sage. J'ai aussi compris pourquoi je ressentais autant d'émotions positives à l'égard de Florian. ​ Florian est aujourd'hui un grand aventurier qui a parcouru le monde en courant, en jeûnant, pieds nus, sans aucun moyen de locomotion motorisé, à travers la montagne en plein hiver ou encore la forêt et qui pratique quotidiennement l'hormèse afin de renforcer son corps et son esprit. C'est aussi un être qui se pose des questions sur les fondements de la vie, les origines de l'être humain et ses besoins, du monde à travers un respect profond pour la vie et la planète qui nous accueille. Ses aventures sont le lieu d'une quête méditative sur la vie et sur son sens profond. ​ ​

Voici toutes les aventures de Florian :

  • Juillet 2008 : traversée des Alpes françaises et italiennes à vélo ; 1400 km en 12 jours.


  • Juillet 2009 : tour de la Roumanie en VTT ; 2400 km en 27 jours.

  • Août 2011 : marche jusqu’en Autriche en traversant la Suisse et en passant par un 4000m ; 800 km en 27 jours.

  • Été 2012 : traversée de la Norvège, d’Oslo au Cap Nord, moitié vélo – moitié marche ; 2600 km en 55 jours.

  • Juillet 2014 : descente de la Loire en kayak gonflable, du Puy-en-Velay jusqu’à Nantes ; 900 km en 20 jours.

  • Avril 2015 - Juillet 2016 : Expédition “America Extrema” (film et livre) : 12 000 km en solitaire à travers la forêt boréale sans jamais utiliser un moyen motorisé. La traversée intégrale de l’Amérique du Nord, de son extrémité Est jusqu’à son extrémité Ouest, à vélo, à pied, à ski et en kayak. Lors de ce dernier périple, Florian est devenu le premier homme à avoir franchi les monts Mackenzie en période hivernale, en solitaire et sans moyen motorisé.

  • Août 2018 : Expédition “La Marche Sans Faim” (film de Damien Artero et livre), 14 jours de randonnée et 360 km sans manger le long de la Canol Trail dans les monts Mackenzie au Canada.









Florian a fait des études prestigieuses. Il est passé par une prépa scientifique dans un lycée lyonnais très réputé puis a suivi un Master, a passé son CAPES et est devenu professeur de mathématiques au collège en 2007. Malgré ces longues années d'études, ce statut social et cette stabilité financière, Florian a décidé de tout quitter. Simplement pour se trouver, pour devenir heureux et pour être aligné à ce qui l'anime au plus profond de son cœur. En 2009, il cherche alors un endroit pour se ressourcer et réfléchir à son avenir. De Bourges, il déménage à la montagne en Lozère, département le moins peuplé et le plus haut en altitude moyenne habitable. Arrivé à destination, il trouve un petit coin de paradis dans le village de Saint-Denis en Margeride, à 1100m d’altitude. Il y cultive un potager et les anciens du village lui enseignent l’élevage (amateur) des volailles. Une fois bien installé il cherche du travail, en vain. Il entame alors en octobre 2009 une formation de 7 mois pour devenir bûcheron. Un très bon moyen de devenir fort pour relever de nouveaux défis. Par chance la formation se déroule à 13km seulement de sa maison. Il s’y rend alors tous les jours à vélo, qu’il pleuve ou qu’il neige, même par -20°C. Mais en août 2010, la compagne avec qui il partage tout depuis 5 ans le quitte. C'est une année très difficile qui l'attend. Pour ne rien arranger, il n’arrive pas à obtenir de la MSA (sécurité sociale agricole) l’autorisation de s’installer à son compte, il travaille seulement de temps à autre en saisissant toutes les occasions. Il obtient un poste à la station de ski du village pour l’hiver 2010-2011, mais il ne neigera presque pas. Accablé par les montagnes lozériennes, il leur fait ses adieux en mars 2011 pour retourner en Saône et Loire, plus près de sa famille. ​ Puis il vit à Montmelard où il a délocalisé ses volailles, son potager et son entreprise (en activité depuis le 1er mai 2011). Faute de temps, il a abandonné le triathlon qui le passionnait depuis de nombreuses années pour se consacrer exclusivement à la course à pied au club athlétique de Roanne. ​ Aujourd'hui, Florian vit à Gibles en Saône et Loire, toujours avec son potager mais sans ses volailles. Il a repris le triathlon, en plus de la course a pied qu'il affectionne beaucoup. ​ Aujourd’hui, Florian est sylviculteur (il plante des arbres et entretient les jeunes forêts), auteur et conférencier. Après ses nombreux exploits sportifs, il se prépare désormais sans relâche pour son nouveau rêve, le défi fou de voyager en courant depuis la France dans le plus grand dépouillement. C’est-à-dire sans chaussures, sans sac à dos et sans argent, le tout sans consommer de produits d’origine animale. La destination n’est pas encore certaine mais il entrevoit actuellement un tour d’Europe au cours de l’année 2020. Affaire à suivre… ! ​ En dehors de toutes ces activités qui l’occupent déjà beaucoup, il s’intéresse à des sujets aussi éclectiques que l’analyse transactionnelle, la permaculture, le yoga, la méditation, les mantras, l’alimentation vivante, le jeûne, le tantra, la cryothérapie, la sylvothérapie etc. ​ C'est dans tout ce contexte que je souhaite vous présenter un article qu'a rédigé Florian sur sa prise de conscience sur les lois du vivant qu'il est essentiel de respecter pour conserver sa santé et s'inscrire au cœur de la vie et du bonheur. ​ ​

Article de Florian Gomet Pourquoi j’ai changé d’alimentation et posé mes chaussures ?

Des questionnements sur mon alimentation