Témoignage de guérison de Michel : cancer du foie - stade terminal

Témoignage de Michel Lambert pour Bonheur en Fleur - Manon Guyot-Touati.


Manon Guyot-Touati est Naturopathe et Réflexologue, Praticienne en Nutrition et Diététique, Conseillère en Micronutrition, Phytothérapie et Aromathérapie, Élixirs floraux et de cristaux, Psychomotricienne D.E. spécialisée dans les maladies chroniques et inflammatoires (Mémoire de fin d'études sur la maladie de Crohn).


Régénération personnelle de la maladie de Crohn et de la thyroïdite d'Hashimoto.


Cliquer ici pour découvrir mon histoire.



Recevant plusieurs dizaines de mails chaque mois pour ce témoignage, je vous informe que je ne réponds plus aux questions concernant cet article. Aucune exception ne sera faite. Merci par avance pour votre compréhension. Je vous souhaite une très belle lecture !





Bonjour, je m’appelle Michel j’ai 64 ans. Tout à commencé en mars 2017 suite à une visite de routine chez mon médecin pour ma tension, il observe une perte de poids inhabituelle et décide de me prescrire une batterie d’examens. Sanguins, échographiques, IRM, scanner puis biopsie du foie pour qu’enfin le verdict tombe... Une tumeur évolutive du foie stade terminal... La tumeur mesurait environ 20 cm.





Résultats sanguins en juin 2017 L’alpha-fœtoprotéine (AFP) est une protéine naturellement fabriquée par le foie. Des concentrations élevées d’AFP peuvent être dues à un cancer du foie, une tumeur germinale du testicule, ou plus rarement d’autres cancers. Chez Michel, l'AFP est très élevée.



C’est à ce moment que le médecin a pris mon épouse à part pour lui souhaiter bon courage en lui faisant comprendre qu’il n’y avait plus beaucoup d’espoir... Un mois plus tard sous conseil d’un gastro-entérologue, je débutais un traitement chimio par comprimé à domicile, au bout de 15 jours, j’avais des douleurs atroces, je divaguais avec plus de 40 de fièvre, je n'arrivais même plus à tenir debout, c’était vraiment mal parti ! J’ai donc fini aux urgences... Ne sachant pas d’où venait cette infection, je me suis retrouvé perfusé sous antibiotiques dans l’attente d’y voir plus clair. Puisque j’étais uniquement suivi par un gastro-entérologue, mon épouse avait pris rendez-vous avec une cancérologue présente dans l’hôpital qui finit par nous expliquer que la douleur et l’infection étaient dues aux comprimés de chimio. Elle nous propose deux solutions, soit que je serve de cobaye pour un nouveau traitement, soit que je stoppe momentanément mon traitement.. Je devais prendre une décision... Quand ma fille Lora m’a vu à l’hôpital, elle n’a pas supporté de me voir dans cet état et comme ça faisait quelques années qu’elle se renseignait sur d’autres méthodes alternatives pour se guérir, elle m’a suggéré de profiter de cette pause pour envisager des solutions naturelles. Avec le peu de force qu’il me restait, j’ai pris la décision de tout arrêter ! On s’est forcement retrouvés confrontés aux médecins qui n’ont pas hésité à remettre en doute tout ce que ma fille essayait de leur expliquer, il n’y avait malheureusement aucune ouverture possible. On a été pris pour des fous mais on a finalement réussi à me faire sortir sur décharge. Je me souviens me retrouver seul avec ma fille traversant l’immense hall de l’hôpital bras dessus bras dessous... Lora m’a proposé d’appeler Laurence* (pour des raisons personnelles, Laurence ne souhaite pas partager ses coordonnées), la thérapeute que j’avais rencontrée lors de mon premier diagnostic, elle m’a conseillé 5 huiles essentielles pour contrer l’infection. Ça a été radical !

En même pas 24 heures, je n’avais plus aucune douleur, la fièvre est tombée je respirais à nouveau... C’était le début d’un peu d’espoir, cette femme extraordinaire me redonnait du courage dans sa façon de me conseiller et me guider, elle m’avait d’ailleurs parlé de la Méthode BELJANSKI (à base de plantes et d’écorces d’arbres) et n’étant plus sous chimio, le 30 mai 2017, je me suis lancé dans ce traitement. La médecine naturelle était un domaine complètement inconnu pour moi mais comme je n’avais plus rien à perdre... À cette période les marqueurs du cancer, qu’on appelle AFP étaient à 250 413 unités pour une norme à 7,4. Mon fils Lary qui suit attentivement les vidéos de Thierry Casasnovas, m’avait longuement expliqué les bienfaits des jus à l’extracteur, c’était comme une évidence pour lui que les jus de betteraves pouvaient considérablement améliorer mon terrain physiologique et en particulier régénérer mon foie. On est donc partis sur un verre de jus quotidien de : betterave, carotte, oignon rouge, gingembre et curcuma. Moi qui était habitué à mon bon verre de vin quotidien...



Résultats sanguins en septembre 2017 L’alpha-fœtoprotéine (AFP) en très nette diminution en septembre 2017. Les examens sanguins du 17 août 2017 révèlent aussi une grande diminution de l'AFP depuis juin 2017. En l'espace de quelques mois, l'AFP chute drastiquement.




Échographie en octobre 2017 Ascite abondante mais en diminution, et diminution des lésions tumorales en quelques mois de traitement naturel contre le cancer.