Similarités physiologiques entre les plantes, les animaux et les humains

Article écrit par Manon Touati, Praticienne en Nutrition et Diététique, Conseillère en Micronutrition, Phytothérapie et Aromathérapie, Praticienne en Réflexologie Bien-Être, Psychomotricienne D.E. spécialisée dans les maladies chroniques (mémoire de recherche sur la maladie de Crohn) et future Naturopathe. Régénération personnelle de la maladie de Crohn et d'une thyroïdite d'Hashimoto.



Arborescence : arbre / poumons / reins


Poumons de l'être humain




Arborescence naturelle


Feuille vascularisée



Depuis des centaines d'années, de nombreux anatomistes et philosophes comme Galien, André Vesale, Fabrice d'Acquapendente, Asellius et Malpighi comparent l'anatomie des plantes à celle des animaux, comprenant celle des humains.


Dans l'ouvrage L'Encyclopédie, Diderot et D'Alembert ont réalisé une planche sur les arborescences (1751-52).


Ils remarquent que les arborescences végétales et animales (corail, arbre, artère, fleuve, racines...) se ressemblent et qu'il est presque impossible de distinguer l'animal du végétal, générant une confusion !