Arrêter à tout prix les symptômes avec des pilules magiques ?

Article écrit par Manon Touati, Praticienne en Nutrition et Diététique, Conseillère en Micronutrition, Phytothérapie et Aromathérapie, Praticienne en Réflexologie Bien-Être, Psychomotricienne D.E. spécialisée dans les maladies chroniques et inflammatoires (Mémoire de fin d'études sur la maladie de Crohn), et future Naturopathe. Régénération personnelle de la maladie de Crohn et de la thyroïdite d'Hashimoto (cliquer ici pour découvrir mon histoire).




Le Petit Prince et les pilules qui apaisent la soif



"- Bonjour, dit le petit prince.

- Bonjour, dit le marchand.


C'était un marchand de pilules perfectionnées qui apaisent la soif. On en avale une par semaine et l'on n'éprouve plus le besoin de boire.


- Pourquoi vends-tu ça ? dit le petit prince.

- C'est une grosse économie de temps, dit le marchand. Les experts ont fait des calculs. On épargne 53 minutes par semaine.

- Et que fait-on des 53 minutes ?

- On en fait ce que l'on veut...

- Moi, se dit le petit prince, si j'avais 53 minutes à dépenser, je marcherais tout doucement vers une fontaine..."


Extrait du livre "Le Petit Prince", d'Antoine de Saint-Exupéry.





Les pilules magiques contre les symptômes



Et si, quand nous étions malades, nous allions à la source du problème plutôt que de l'éteindre avec des pilules magiques sans avoir saisi son origine ?


Et si, lorsque nous avions mal à la tête, nous nous reposions, fermions les yeux et dormions un peu plutôt que prendre une pilule magique contre le mal de tête ?


Et si, lorsque nous avions mal au ventre, nous apportions du repos à notre ventre ou changions de pantalon pour être moins serré plutôt que de prendre des pilules magiques contre le mal de ventre ?


Et si, lorsque nous étions fatigués, nous ralentissions nos activités et dormions un peu plus plutôt que de prendre des pilules magiques contre la fatigue ?


Et si, lorsque nous étions malheureux au travail, nous changions de travail plutôt que de prendre des pilules magiques contre la tristesse au travail ?


Et si nous décidions d'être heureux tous les jours, que l'on soit un lundi matin ou un vendredi soir ?


Et si, lorsque nous étions tristes, nous tentions de trouver l'origine de notre tristesse plutôt que de prendre des pilules magiques contre la tristesse ?


Écouter, ressentir, vivre, choisir, ré-ouvrir son intuition, expérimenter, se faire confiance, observer, comprendre... Reprendre le chemin du bon sens avec son corps et la vie.


Je vous propose de ne pas aller contre les mots (maux) de votre corps. Soyons avec notre corps, avec lui, et avançons main dans la main ensemble et non l'un contre l'autre.


Accueillons nos maux, écoutons-les et revenons à nos besoins originels dont nous nous sommes tant éloignés.

Soyons "pour" (énergies positives et d'amour) et non "contre" (énergies négatives et de peur) l'expression de notre corps.


La vie est magnifique et toute manifestation n'est pas le fruit du hasard.



 

Auteure : Manon Touati

Article publié le 29 janvier 2021.


Facebook : Bonheur en Fleur

Instagram : bonheurenfleur

Mail : bonheurenfleur@gmail.com


Manon Touati est Praticienne en Nutrition et Diététique, Conseillère en Micronutrition, Phytothérapie et Aromathérapie, Praticienne en Réflexologie Bien-Être, Psychomotricienne D.E. spécialisée dans les maladies chroniques et inflammatoires (Mémoire de recherche sur la maladie de Crohn) et future Naturopathe.

Elle s'est régénérée de la maladie de Crohn et d'une thyroïdite d'Hashimoto.


PROGRAMME RÉGÉNÉRATION (2 MOIS) : Accompagnement sur-mesure, précis et tout en douceur pour la régénération de la maladie de Crohn, RCH et colopathie fonctionnelle.


PROGRAMME DOUCEUR (2 MOIS) : Retrouver le chemin de la santé et du bonheur avec un accompagnement tout en douceur concernant tous les autres troubles de santé.